République Algérienne Démocratique et Populaire

Portail Officiel de la Wilaya de Tlemcen

عربي












1- La Musique Andalouse

par l'émergence, le développement puis l'apogée de la musique Arabo-Orientale, ainsi donc, Tlemcen a pour sa part, également contribué à l'acheminement de cette musique, qui n'avait pas pris, au départ, les formes qu'elle acquit en Andalousie par le biais de ziriab, vers l'Occident. au courant des sept siècles d'occupation Arabe en Andalousie, Tlemcen constituait une ville stratégique pour les savants, les commerçants , en ce qui nous concerne, les artistes qui se déplaçaient de Cordoue, de Grenade, de Séville ou d'autres villes Andalouses vers le Maghreb car c'était une terre très accueillante pour les Arabes Andalous qui y faisaient une halte. La musique qui venait de l'Andalousie n'était en fin de compte pas tellement ignorée par les Tlemceniens de l'époque car, les relations entre notre ville et celles d'Andalousie étaient concrètes et effectives.

2- El Haouzi

El Haouzi est un nom qu’on attribue a la poésie populaire quand celle-ci est chantée selon des canons le plus souvent empruntés à la musique andalouse , avec son langage expressif communicatif pour employer un terme moderne il constitue même une source documentaire à la fois historique et littéraire d’une valeur exceptionnelle . le Haouzi est surtout un genre littéraire et poétique privilegie qui pour cadre un univers de référence et comme support, la langue parlée avec ses règles morphologiques et syntaxiques.

3- La Muisque Populaire

la région de Tlemcen, elle, conserve son 'Alaaoui', et son 'El-saf'. Parler de l'art populaire plus précisément de la danse, c'est évoquer un répertoire immense dans ce sens, gardé envieusement par des hommes qui ont veillé à sa transmission, depuis des générations. Un legs que nul n'est prêt à abandonner, car l'abandonner amène les peuples à s'éloigner de leurs racines et se dépouiller du sentiment de leurs origines.